Accueil » actualites » Peche Au Maroc 4eme MI-TEMPS

Peche Au Maroc 4eme MI-TEMPS

La FAAPE « La Fédération andalouse des associations de pêcheurs » désire garder des droits et les zones de pêches à eux accordées au paravent pour l’équipage des senneurs et palangriers.

Les réunions tenues au pas de courses au sujet du possible maintient du protocole d’accord de pêche Maroc- Union Européenne se tiennent et se ressemble. La troisième tenue par les deux protagonistes  s’est achevée hier à Rabat. Le site espagnol www.canalsur.es fait état des premières mesures issues de cette rencontre progresse lentement mais cependant présentent des signes positifs. La directrice de la pêche maritime relevant du ministère de tutelle Zakia DRIOUICH joins hier soir par le Soir échos est restée injoignable. La non accès à l’information qui caractérise cette politique de communication entrave le droit à l’information.

D’après la presse espagnole, la 4eme partie se prépare car les discussions entre les autorités marocaines et la commission européenne se heurtent encore sur des exigences techniques au sujet du nombre de licences autorisées et les zones de pêche. Ce sont les espagnoles tenant dures comme fer à cet accord important pour leurs pêcheurs qui tiennent tête au détriment du voisin traditionnel qui lui souhaite revoir  la transparence qui tiendrait compte des réclamations des professionnels et le maintient des ressources de pêche.

La renégociation pour le Maroc n’est pas une priorité.

la position du Maroc sur les règles du jeu est clair il laisse paraitre l’entréde nouvelles donnes. La FAAPE voudrait préserver les licences et des zones de pêches à eux accordées au paravent pour sa flotte des senteurs et palangriers tout en préservant ses intérêts en poussant la partie marocaine. Pour celle-ci, ce n’est pas le moment de renégocier un nouvel accord pro-europeen.La certitude est que les discussions se poursuivront jusqu’à aboutir à une entente qui sera bénéfique aux deux parties. En fait le Maroc fait face à un pressing car les nationaux sont contre le renouvellement de l’accord. Cependant La rationalisation des ressources de pêche  pèse sur la table des négociations. Tout ce ci laisse prévoir la signature d’un nouvel accord. Présenté au conseil économique social et environnemental « CESE »une nouvelle carte vient de naitre qui présente la note de cadrage du modèle de développement économique et social des provinces du sud. Ce qui est une avancement sur le développement sud sud. Cette avancée serait un bon point pour effacer les points de mésententes politique.

Les zoïles de la reconductuction expliquent leur mécontentement en expliquant que la dotation européenne « 36 millions d’euros »ne profite pas à la population sahraouie. Certains observateursn’en disent pas autant.si jamais la partie européenne donne son accord, cela dépassera l obstacle du parlement et convaincra les politiques. A ce moment là, la valeur ajoutée du modèle de développement économique et social des provinces du sud prévu par le Maroc prendra toute sa signification. Le hic c’est de savoir si le rendement économique de cet accord et le degré de respect des droits de l’homme au niveau du Maroc ne sont pas des vaines promesses.

 

Check Also

Maroc : La généralisation de la protection sociale, “apport crucial à la lutte anti-pauvreté”

Maroc : La généralisation de la protection sociale, “apport crucial à la lutte anti-pauvreté”

Le chantier Royal de généralisation de la protection sociale sera d’un “apport crucial à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *