Accueil » actualites » Maroc AH1N1 acte 2

Maroc AH1N1 acte 2

Dimanche 10 février un marin pêcheur âgé de 40 ans a succombé à la grippe AH1N1 en mer selon le communiqué du ministère marocain de la santé. Cette même grippe qui a tué des milliers de personnes et qui a fait ravage en 2009-2010. Rien qu’au Maroc, cette pandémie a fait 22 morts.Douze autres marins ont été contaminés par ce virus au cours d’une sortie en mer entre le 2 et le 8 février. « L’équipage a accosté dans le port d’Agadir pour déposer le corps » rapporte Salima Saasaa directrice de la santé région Oued Ed Dahab lagouira. Ils ont quitté Agadir, le 30 janvier. Le capitaine a été le premier à tomber malade puis un marin a été malade aussi et c’est lui qui est mort ; il souffrait déjà d’une maladie chronique » explique-t-elle.

Isolés sur leur paquebot sur le port de Dakhla, selon la même source les marins sont sous surveillance médicales, et des recherches sur  l’origine du virus sont en cours ainsi qu’une recherche aussi pour connaitre toute personne qui aurait été en contact avec les marins

Le ministère quant à lui rassure les marocains et affirme que la grippe H1N1 n’est plus qu’une banale grippe saisonnière.
D’autres décès.

D’autres décès ont été recensés un peu partout dans le monde depuis le début de l’année. 5 morts à Pékin, 95 personnes contaminées en Jordanie dont 2 sont mortes, 21 en  Palestine depuis le début de l’hiver sont décédées de cette même grippe.
« Des cas ponctuels interviennent un peu partout dans le monde et touchent d’abord les personnes plus vulnérables, comme ce marin déjà atteint d’une maladie chronique », rassure un responsable du service de surveillance épidémiologique au ministère de la Santé.
Cette fois, personne n’est alarmé et pour cause : « Après la pandémie de 2009, on s’est rendu compte que le virus AH1N1 était un virus parmi d’autres avec un taux de morbidité équivalent aux autres », explique Saasaa Salima. Le taux de mortalité de ce virus est de 0,2 à 0,3 pour mille, très inférieur à la grippe saisonnière, qui elle tue près d’une personne sur mille selon les explications de Denis Coulombier , chef de l’unité préparation et réponse du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, pour le Monde, en octobre 2009  lors de la période de pandémie.

Une déclaration en 2010 de l’OMS avait dénoncé la proportion qu’avait prise l’alarme de l’opinion publique pour le profit des laboratoires pharmaceutiques.

Remède :

Amine Harti, Directeur médical Afrique du nord de Sanofi Pasteur en charge de la division vaccin du groupe Sanofi déclare que des vaccins sont distribué partout dans le monde contre la grippe :« Il s’agit du vaccin contre la grippe saisonnière [une mutation mineure du virus par rapport aux années précédentes, ndlr] et non d’une grippe pandémique, il est composé de trois souches virales : le AH1N1, AH3N2 et une souche B. Cette enseigne qui détient le marché marocain des vaccins contre la grippe saisonnière. « Le taux de couverture maximale de la population, au Maroc, ne dépasse pas 1,5%, soit 400 à 450 000 doses par an », explique Amine Harti.

Check Also

Maroc : La généralisation de la protection sociale, “apport crucial à la lutte anti-pauvreté”

Maroc : La généralisation de la protection sociale, “apport crucial à la lutte anti-pauvreté”

Le chantier Royal de généralisation de la protection sociale sera d’un “apport crucial à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *