Accueil » actualites » Le Maroc et l’Espagne, en discussion pour la médiation de la Méditerranée

Le Maroc et l’Espagne, en discussion pour la médiation de la Méditerranée

Le premier séminaire Maroco-espagnol pour la médiation en méditerranée, qui s’étale sur 2 jours, a ouvert ses portes hier au palais Viana dans la capitale espagnole Madrid, en présence d’un grand nombre de pays de la méditerranée.Lors de l’ouverture du premier séminaire sur la médiation, le rôle de cette dernière a été mis en évidence afin d’éviter les malentendus et tensions qui peuvent subsister entre les pays. La séance d’hier était présidée par le ministre marocain des affaires étrangères et de la coopération Saâd Dine El Otmani et son homologue espagnol Jose Manuel Garcia-Margallo.

 Prévention

L’ONU explique  de la médiation comme « un processus par lequel un tiers aide deux ou plusieurs parties, avec leur consentement, afin de prévenir, de gérer ou de résoudre les conflits en les aidant à parvenir à des accords mutuellement acceptables».

Le séminaire qui se déroule en ce moment même à Madrid, a pour but de définir les éléments de médiations futures. Des spécialistes en médiation politique de plus de vingt pays se sont retrouvés en Espagne sous l’initiative du même pays et du Centre International  de Tolède pour la paix, afin de discuter et partager les bonnes expériences qui pourraient être utilisées pour résoudre des conflits dans la région de la méditerranée. Présents aussi dans cette première édition, le prix Nobel de la paix 2011 à savoir Monsieur Tawakkul Karman mais aussi l’ex-président du Portugal Jorge Sampaio et le secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée Fathallah Sijilmassi. Il a été noté par des observateurs que le séminaire a aussi un objectif d’accorder les violons quant à  la vision entre le Maroc et l’Espagne pour sauvegarder la paix et la sécurité en région méditerranéenne et ce en approfondissant certaines possibilités pour affermir les forces de la médiation ainsi qu’encourager toute aide entre les pays, les ONG, centre de recherche et d’autres organismes.

 Elle a un objectif double pour notre voisin l’Espagne

L’Espagne aspire à ce que ce dialogue soit pris en considération par l’avis international et aidera à renforcer sa demande pour être membre non permanent du conseil de sécurité (CS) de l’ONU pour la période de 2015-1016. La bataille est rude pour avoir le siège du CS  et devancer les 2 autres pays candidats : la nouvelle-Zélande  et la Turquie. Cette dernière, avec la Finlande, a été à l’origine d’une initiative semblable en 2010 qui avait pour but de généraliser les méthodes de médiation à travers le globe.

Si ce programme est semblable à celui de la Turquie, et même s’il s’applique que sur la région de la méditerranée, il se base sur une décision de l’Assemblée générale des Nation Unies qui a incité les pays présents à favoriser la médiation  entre les pays et d’encourager la professionnalisation des personnes destinée à cette quête.

La prochaine édition sera pour éclaircir les axes de travail, et souligner le grand role de la médiation dans la résolution des tensions dans la région méditerranéenne, elle se déroulera au courant de cette année à Rabat

Check Also

Le Premier ministre français attendu mercredi au Maroc

Le Premier ministre français attendu mercredi au Maroc

Le Premier ministre français, Édouard Philippe, effectue les 15 et 16 novembre courant une visite …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *