Accueil » actualites » Présidentielles en Algérie : la rue s’indigne
Présidentielles en Algérie : la rue s’indigne
Présidentielles en Algérie : la rue s’indigne

Présidentielles en Algérie : la rue s’indigne

Le scrutin du 17 avril approche et l’effervescence dans les rues est de plus en plus forte.

La candidature de Bouteflika pour un quatrième mandat à la présidentielle ne semble pas ravir une grande frange de la population.

A la tête de la pyramide depuis 1999, le président algérien dont l’état de santé n’est pas rassurant est déterminé à briguer un autre mandat.

Opposés à cette décision, plusieurs citoyens investissent les rues pour revendiquer le changement.

Le directeur de la campagne de Bouteflika, ex-premier ministre, ne calcule pas ces mouvements de contestation et appelle les gens à les laisser crier car ne représentent personne à ses yeux.

Le printemps arabe n’a pas fini d’illuminer les yeux des activistes qui luttent pour une vraie république, ceux-ci pensent qu’il faut assainir la politique algérienne et ceci commencerait avec la fin du « règne » de Bouteflika.

Le 13 avril, Bouteflika tiendra un discours face à la nation. Sous quelle forme ? Le porte parole du candidat et ex-ministre de l’industrie n’en sait, lui-même, rien du tout.

Check Also

Maroc : La généralisation de la protection sociale, “apport crucial à la lutte anti-pauvreté”

Maroc : La généralisation de la protection sociale, “apport crucial à la lutte anti-pauvreté”

Le chantier Royal de généralisation de la protection sociale sera d’un “apport crucial à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *