Accueil » actualites » Marocaine violée captive pour outrage à magistrat

Marocaine violée captive pour outrage à magistrat

Grande controverse sur le net au Maroc après la sentence tes contesté : un député inculpé de viol condamné par le tribunal de première instance a un an de prison, s’est vu hotter sa peine en appel pendant que la violée se faisait jeter en prison pour affront au magistrat le vendredi 18 janvier. Tenu depuis plus de trois ans, ce procès s’était plutôt déroulé dans la discrétion jusqu’à ce qu’une internaute révèle l’information et conteste cette décision.

En plus d’une requête en ligne, des dizaines de chroniques sur la toile et un groupe Facebook qui réclame la démission du parlementaire Hassan Arif, voilà quelques interventions postées sur le web suite à l’acquittement de l’accusé. Quelles sont les raisons d’une telle colère ? Surement parce que cette affaire fait ressortir tous les autres cas de viol qui ont été classés par la justice marocaine, dans ce pays ou une victime de viol est automatiquement soupçonnée d’avoir incité l’acte et de l’avoir bien voulu. Puis dans le cadre cette enquête, les tests ADN montrent qu’un bébé est né de cet acte sexuel. Un détaillé des appels téléphoniques montre aussi plus de 300 coups de fil du parlementaire à la victime. Cependant, en plus de toutes ces preuves, l’inculpé rejeté tout et même l’existence de la plaignante. Pour finir si l’inculpé a été innocenté faute de preuves, la victime quant à elle a été détenu temporairement pour « outrage à magistrat »elle aurait indigné le juge suite à sa contestation brutale du verdict. Tant de preuves qui ont provoqué une volée de bois vert, principalement de la part des femmes marocaines qui déclarent qu’elles poursuivront leur mobilisation.

Check Also

Maroc : La généralisation de la protection sociale, “apport crucial à la lutte anti-pauvreté”

Maroc : La généralisation de la protection sociale, “apport crucial à la lutte anti-pauvreté”

Le chantier Royal de généralisation de la protection sociale sera d’un “apport crucial à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *