Accueil » actualites » Maroc : Prison secrète de Témara, message à Abdelilah Benkirane

Maroc : Prison secrète de Témara, message à Abdelilah Benkirane

L’ancien commissaire à la DGST, Ali El Gazi revient sur la réalité de la prison de Témara. Son existence toujours démenti par le gouvernement Marocain en dépit l’insistance des indiscrétions des ONG internationales.

                                 Monsieur,

En ma qualité de marocain, et en tant qu’ ancien commissaire ayant travaillé plus de 19ans et par rapport aux évolutions qui sont entreprises au Maroc, il est de mon devoir de mettre aux yeux de tous la vérité sur la prison de Temara longtemps cachée par les autorités et de dénoncer le non respect des droits de l’homme dont sont victimes les détenus là-bas.

L’avènement d’un semblant de démocratie au Maroc ont fait naître en moi l’espoir auquel j ai adhéré bêtement. Cependant la discrétion que font l’objet tous les responsables de cette prison secrète et les violences qui y ont été commis ont obscurci mes espoirs d’un lendemain meilleur en ce qui concerne les droits de l’homme.

Le gouvernement nie toujours l’existence de cette prison cela a débuté en 2004 lorsque le procureur général du Roi auprès de la cour d’appel de Rabat après sa visite au siège de la DGST et a l’issue de la quelle il a déclaré qu’on lieu de détention secrète n’existait au Maroc.il a également donné les même explication après sa deuxième visite sous pression le 18 mai 2011.cette dernière visite a été suivie par celle du président et du secrétaire général du CNDH et celle des deputés,dont Lahcen Daouidi,qui ont eux aussi donné la même affirmation.une déclaration très étonnante qui provient d’autres part d’anciens d »tenus politique et défenseurs des droits de l’homme anciens victimes au cour des années de plomb de la détention et des violences. Le 2 novembre 2011,une délégation marocaine a révélé devant les experts du comité, contre la tortures réuni à genève,les conclusions de ces visites et a essayer de refuser l’existence de cette prison. Depuis ce jour le Maroc a continuer à refuser l’existence de cette prison à chaque fois que la question refaisait surface.je ne vous apprends rien car il s’agit d’un secret de polichinelle, cependant en ma qualité d’ancien commissaire de police à la DGST,j’affirme en connaissance de cause, que cette prison a vraiment  existé. Affirmer que cette prison n’a jamais existé ou qu’il s’agit d’une légende affiche de la déformation de la vérité et la désinformation. Déclare l’ancien ministre de la communication et porte parole du gouvernement Al Fassi ,M.Khalid Naciri au cour d’une interview à RFI. Cette prison a été un lieu de torture et de violation des droits de l’homme les plus dégradants ou les détenus ont subi des violences.

Pire encore, cette prison a servi pour la DST de lieu de détention et de torture pour des prisonniers étrangers pour le compte de d’autres pays. je ne vous apprends rien , M Moustapha Ramid pour ne citer que celui là alors député du PJD n’a-t-il pas affirmé sans crainte que dans cette prison on y pratiquait des violence par mandat au profit d’autres pays ?ce même député n a-t-il pas déclaré avoir recueilli de nombreuses affirmation d’ex détenu de cette prison ?des actes de violences effectués dans cette prison et dans d’autres lieu de détention au Maroc que  j’ai toujours contesté.mon refus d’y participer n’a pas été sans conséquence cela m a valu ma démission volontaire en 2005 et mon exile. Le moment n est il pas venu, monsieur le chef du gouvernement, que M Mustapha Ramid ministre de le justice de l’heure ordonne la visite en bonne et due forme à ce siège en présence d’ancien détenus et de leurs avocats et experts internationaux à fin de relever tout indice susceptible de révéler l’existence de cette prison ?le moment n est il pas venu pour qu’une investigation soit menée au sujet des violences et les violations des droits de l’homme pratiquées dans cette prison ?les commanditaires de toutes ses violations sont toujours au pouvoir et on ont même été promu. Faut il donc attendre plusieurs années pour qu’ils tenus responsable de leurs actes, que leurs immunité soit levé, que la justice soit faite et cette prison soit finalement révélé ?les prisons comme celle de Tazmamart,d’Agdz,de Kellat Magouna pour ne citer que ceux là ont fini par être reconnu. On sera obligé d’accepter tôt ou tard l’existence de cette prison de Temara et un jour ça va se savoir.

Maintenant que le ministère de la justice est rallié à vous, que la nouvelle loi vous donne tous les droits, vous ne pouvez plus vous trouver des excuses pour ne pas afficher toutes ses exactions. Vous ne pouvez non plus être insensible à toutes ses violations des droits de l’home.

Comprenez que, Monsieur le chef du gouvernement, que refuser l’existence de cette prison, revient à refuser tous les sévices qui y ont été affligés, et cela constituera également une injustice à l’égard de tous ces pensionnaires ainsi vous leur refuseriez le droit d’être établi dans leur droit et poursuivre en justice leurs bourreaux.je ne doute pas de votre bonne volonté cependant la votre et celle du monde ne suffit pas. Seul une vrai volonté politique et de courage une qualité qui vous est propre, vous aidera à veiller à une bonne gouvernance securitaire.celle-ci qui vous est chere,passe par une administration sans partie du dossier des violations des droits de l’homme. C’est vrai vous avez plusieurs dossiers sur votre table et que tout cela ne se résoudra pas enchantement avoue cependant ma peur est de vous voir gérer le problème des droits de l’homme avec votre manie de toujours arrondir les angles ou de classer les affaires.

En fin, permettez moi de saluer, monsieur le chef du gouvernement, à travers cette lettre ouverte, le courage et la persévérance des jeunes et des moins jeunes du mouvement du 20 février, toutes les tendances confondues, grâce auquel votre parti a gagné les élections qui sont allés outres les interdictions et ont tenté tenir un pique nique le 15mai devant la DST contre les violations des droits de l homme qui y ont été affligées. L’histoire retiendra l’endurance des ces jeunes qui ne s’affaiblissent pas malgré les pressions.

Permettez moi, monsieur le chef du gouvernement, d’exprimer tous mes vœux de succès et j’espère que vos promesses électorales au sujet de la bonne gouvernance, ne resteront pas vaines.

Check Also

Maroc : La généralisation de la protection sociale, “apport crucial à la lutte anti-pauvreté”

Maroc : La généralisation de la protection sociale, “apport crucial à la lutte anti-pauvreté”

Le chantier Royal de généralisation de la protection sociale sera d’un “apport crucial à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *