Accueil » actualites » Maroc – Pouvoir d’achat : Benkirane se dit confiant
Maroc - Pour Mr Benkirane : le processus de migration et gestion doit être une responsabilité commune
Maroc - Pour Mr Benkirane : le processus de migration et gestion doit être une responsabilité commune

Maroc – Pouvoir d’achat : Benkirane se dit confiant

Devant les députés marocains, dans le cadre de son oral mensuel au parlement, le chef du gouvernement s’est dit confiant et optimiste au sujet de la préservation du pouvoir d’achat.

Selon M. Abdelilah Benkirane, le pouvoir d’achat des marocains aurait non seulement été préservé mais se serait en plus amélioré ces derniers mois. Au cours de l’habituelle séance mensuelle traitant de la politique publique, devant la Chambre des représentants, le chef du gouvernement a tenu à rappeler que les prix des produits de base n’avaient connu aucune augmentation.
Fustigé par les députés de l’opposition sur la cherté de la vie, M. Benkirane a précisé que seuls les prix des tomates, de la volaille et des œufs avaient connu une légère majoration, essentiellement dûe à des perturbations climatiques mais aussi à l’augmentation des prix des aliments de bétails à une échelle internationale.
Les produits de base, comme le sucre, l’huile, le gaz butane, la farine ou le pain, n’ont pas fait l’objet d’augmentation, a-t-il indiqué, ajoutant en revanche que certains produits comme les pommes de terre, les fruits et les oignons ont plutôt connu une baisse de prix.
Pour le chef du gouvernement, les prix des denrées alimentaires auraient pu atteindre des niveaux records à cause de conditions climatiques difficiles et de la conjoncture économique mondiale actuelle, si l’Etat n’avait pas agi en intervenant sur deux niveaux. Premièrement, avec la subvention des produits de base et deuxièmement en renforçant le pouvoir d’achat des familles marocaines.
Abdelilah Benkirane indique également que la conjoncture actuelle a eu un impact négatif sur l’économie du Maroc, augmentant les dépenses de la caisse de compensation d’environ 4 milliards de DH et creusant le déficit de la balance des biens et services d’à peu près 6 milliards de DH.
« Le gouvernement a déployé d’importants efforts à travers l’augmentation du SMIG de 15 % au titre des années 2011 et 2012 dans les secteurs de l’industrie, du commerce des services, des professions libres et de l’agriculture », a-t-il ajouté.
Le Premier Ministre marocain est donc sorti indemne de son face à face mensuel contre l’opposition, mais la prochaine réunion de la majorité au gouvernement, qui aura lieu ce vendredi, pourrait relancer des sujets de discorde. En effet, le secrétaire général de l’Istiqal, Hamid Chabat, a récemment réitéré son vœu de voir le gouvernement remanié et la caisse de compensation « inviolée ».

Check Also

Maroc : La généralisation de la protection sociale, “apport crucial à la lutte anti-pauvreté”

Maroc : La généralisation de la protection sociale, “apport crucial à la lutte anti-pauvreté”

Le chantier Royal de généralisation de la protection sociale sera d’un “apport crucial à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *