Accueil » actualites » CAN 2013 : soulèvement des marocains contre le président de la délégation Karim Alem

CAN 2013 : soulèvement des marocains contre le président de la délégation Karim Alem

Tandis que l’équipe du Maroc livrait son  premier match de la Coupe d’Afrique des Nations 2013 samedi soir à Johannesburg, le climat s’est alourdi  entre les supporters et la délégation marocaine. Ils accusent  le manque d’intérêt de celui-ci au sujet du matériel qui leur est indispensable.

les ressortissants marocains en Afrique du Sud se sont préparés ardemment pour l’édition 2013 de la Coupe d’Afrique des Nations [CAN]. Cependant à l’arrivée de la délégation marocaine, cette joie  s’est envolée au profit de la colère et la révolte, selon le site Koora.com. En tout cas d’après des différentes plaintes de l’Association des Marocains en Afrique du Sud [MASA].

Manque de drapeaux, maillots et casquettes

L’Association révèle le manque d’intérêt du président de la délégation, Karim Alem, face aux besoins de leurs supporters. Il  aurait promis des drapeaux, tee-shirts et casquettes, promesses pas du tout tenue. « La plupart des Marocains ici sont déçus », déclare à Yabiladi Ahmed Habiballah, président de MASA. « Karim Alem ne s’est pas présenté au rendez vous qu’il ns avait lui-même convié et s’est fait représenté par son attachée de presse, Dounia Lahrech, qui a certifier que ça serait réglé, mais en vain »

Pour ne pas être couvert de honte avant le match contre l’Angola, la diaspora marocaine aurait acheté des tissus rouge et vert, afin de confectionner les drapeaux. « Nous sommes allés chez un couturier qui a essayé de fabriquer des drapeaux, mais nous ne les avons pas utilisés parce que l’étoile verte n’était pas correcte [voir image]», souligne M. Habiballah. Et d’ajouter, « le drapeau est un emblème de la nation très significatif, nous n’avons pas voulu être ridicules ».

Selon ce responsable, le nombre de drapeaux disponibles dans tout le pays ne dépassent pas la cinquantaine. Pourtant, en plus de la diaspora marocaine en Afrique du Sud, plusieurs supporters sont arrivés dans trois avions. « C’est une honte pour à la nation », estime M. Habiballah. Car  lorsqu’un responsable arrive dans un pays, sa communauté « l’attend comme si c’était le roi ». « Mais   Nous souhaitons que celui qui occupe le poste de président de la délégation soit un diplomate », termine-t-il.

La Fédération avale la langue

Nous avons joins l’Attachée de presse de la Fédération royale marocaine de football [FRMF], Dounia Lahrech pour qu’elle nous donne la situation réelle  en Afrique du Sud, hélas sans suite. Elle ne nous a nous plus dit si la requête des supporteurs avait été accordée. « On se déplace pour une autre ville, On va prendre l’avion. Merci de m’adresser  une demande écrite par mail et me donner les noms des personnes qui se plaignent », souligne-t-elle.

Ce qui a été fait, mais aucune réponse. Au siège de la fédération à Rabat, l’on feint l’ignorance, de ce qui se passe en Afrique du Sud, nous fait-on savoir au service communication.

Le Maroc jouera son deuxième match mercredi prochain face au Cap Vert et la diaspora marocaine ne sait pas encore de quoi ils se serviront pour accompagner leur équipe. « Il faut prendre des mesures, car c’est l’image de la nation », alarme M. Habiballah.

Check Also

Maroc : La généralisation de la protection sociale, “apport crucial à la lutte anti-pauvreté”

Maroc : La généralisation de la protection sociale, “apport crucial à la lutte anti-pauvreté”

Le chantier Royal de généralisation de la protection sociale sera d’un “apport crucial à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *